Oh ! Les amis, quelle journée !

la Cruz de fero
Belle, ensoleillée, une journée-jour. Peu de temps après le départ de l'albergue surpeuplée, (j'ai passé la nuit au chaud à 1 mètre du plafond), seul le jour, mais accompagné, (très) la nuit, je suis arrivé à la Cruz de fero. Le rituel moderne des pèlerins est de déposer une ou des pierres venant de chez soi. J'en avais parlé, et ce fut pour moi un grand moment quand je vous ai "convoqué" dans mon cœur et que nous sommes ainsi montés au tumulus pour ce "rite". Il faisait clair, beau, l'air était frais encore, la nature m'apparaissait propre, au sens que rien n'était disharmonieux. J'ai posé la " pierre de Jérusalem" qui nous représente dans ce que nous sommes participants au beau, et les deux cristaux.


c'est pour de faux, mais ca mobilise l'imaginaire Le temps pour moi s'est arrêté, ces pierres ont été aussi un moteur de ma marche. Ensuite, j'ai pris quelques instants, et ... J'ai fait semblant de le faire, pour la photo !! (qu'une pèlerine obligeante a pris). Et je suis reparti, léger, heureux, sentant le chemin se dérouler sous mes pieds, me porter. Je me suis arrêté une 1 ère fois quelques minutes chez un original qui tient à quelques kms de là une albergue et qui tente de vivre comme un templier. Il vend des babioles, et, je m'en suis acheté une, un pins flèche jaune, (qui est la flèche qui nous mène à travers tout le camino vers Santiago), et ai accroché ce pins à mon chapeau. Un 2 eme arrêt pour me sustenter et boire un thé, et j'ai marché léger dans la descente jusqu'à Ponferrada, et (je n'aime toujours pas les villes, ai continué jusqu'ici où j'écris, à Cacabelos, à 46 kms de Foncenadon d'où je suis parti ce matin.
Que s'est-il passé ?
J'en sais rien, mon énergie est restée présente toute la journée.
Je disais que je me sentais impatient, je ne comprends pas ce sursaut d'énergie, et mes genoux et pieds en accord avec cela.
Était-ce lié à mon petit rituel de la Cruz de fero ?
A ce que je disais du chemin matrice?
A la qualité de l'air de la montagne,
A quoi ?

beauté et Lumière J'ai peu mangé, un sandwich ce matin et des raisins secs en journée. Mes jambes m'ont porté vaillamment, mon sac n'a pas pesé. Ce soir, quand j'essaie de me souvenir de la journée, il me reste quelques images, les 3 pierres que j'ai posé tout au pied du mat qui supporte la croix, les montagnes, les chemins de basalte avec un ru au milieu, et l'image du mouvement de mes pieds.

Vive l'hypnose pour les grands voyages !!!

cigogne stylgiste qui pourrait être mon logo...

Ce soir, une nouvelle fois, je sens très fort la proximité de la fin du pèlerinage, (je viens de passer sous les 200 kms), et l'envie, l'EN VIE, de poursuivre autrement le chemin. Il y a de la naissance dans l'air ! J'aime déjà la perspective de ce que je vivrai, que ce soit facile ou pas, douloureux ou pas, joyeux ou pas, La joie sera, je la sens déjà très fort, en moi.

A très bientôt... J'espère.