Cela fait combien de jours que je chemine ainsi de page en page, que je suis dans ma marche d'approche, que je vais doucement vers le camp de base, vers mon départ du Puy?
Pas loin de quatre semaines, pas loin de 28 jours, et ce matin, je m'arrête et me tourne pour regarder d'où je viens;
"Quand tu veux savoir où tu vas, regardes d'où tu viens"
Cette citation est un peu en opposition avec ce que je disais du but, de l'orientation, de ce qui oriente mon désir et son accomplissement.
Pourtant, je crois bien que justement l'accomplissement de son désir majeur, (et des petits qui jalonnent le chemin), a besoin de ces temps de mesure de la route déjà parcourue.
Je me retourne ce matin et distingue les premiers billets d'il y a un mois, ceux plus proches...
je distingue ces petits matins où je suis assis à mon bureau accueillant les mots qui viennent, afin de les partager.
Ces matins quelque fois accompagnés de musique, quelque fois silencieux.
Ces moments de silence où, l'écoute se fait plus attentive, où le susurrement de ce qui est se fait audible.
Et du cœur du silence arrive le souffle ténu de la parole .
Et là, ce matin, je me sens habité par les mémoires proches de ces moments d'écriture, où la présence d'émotions douces, de tendresses, de respects, d'amour m'ont nourri pour la journée.
Il y a là, qui m'accompagne la foule de tous ceux auxquels je pense, forcément.
Il y a cette expérience magnifique et étrange qui est que quand je tourne ma pensée vers moi, je rencontre ceux à qui j'ai donné une place.
Je retrouve et accepte cette idée que toutes ces rencontres bâtissent ma manière de penser.
Que ces rencontres m'aident à creuser encore et encore le puits de mes sentiments pour y recueillir une eau de plus en plus claire.
Ce chemin d'approche est un travail de forage agréable, une vraie chance, une occasion d'enlever un peu ce qui obstruait le puits.

Je me retourne, et tout en prenant conscience de cela, je perçois l'évidence de l'avancée vers le départ réel.
J'ai avancé...
Alors, ce matin, je n'ouvrirai pas le calendrier de l'avent, c'est jour étape. J'attendrai un autre jour pour découvrir une surprise.
Aujourd'hui, je me repose.....Je n'attends pas cette autorisation de quelqu'un, je me donne de moi même quitus de ma marche.

Aujourd'hui, Repos.....

Shalom Shabbat.

Et à demain...Peut-être.